Pas de réel choix

Microsoft travaille beaucoup pour s’assurer que ses utilisateurs restent confinés dans ses produits.

 

Chaque année, on vend environ 3 millions d’ordinateurs en Chine, mais les gens ne paient pas pour le logiciel.

Ceci dit, un jour ils vont le faire. Aussi longtemps qu’ils le voleront [sic], nous voulons qu’ils volent les nôtres. Ils deviendront dépendant, et nous trouverons alors un moyen de collecter l’argent dans la prochaine décennie.

Bill Gates, interview en 1998

Mauvaise prise en charge standards ouverts

Il existe des formats et protocoles de fichiers ouverts qui sont des standards pour respectivement stocker et convoyer de nombreux types d’information. Leurs spécifications sont ouvertes : ils peuvent être lus par tout un chacun sur n’importe quel ordinateur, maintenant et dans l’avenir. Cependant, les logiciels propriétaires les supportent rarement.

Pendant longtemps, Micrsoft Office ne supportait que les formats de Microsoft.. Il existe de nombreux moyens pour écrire des documents de travail mais les utilisateurs de Microsoft étaient obligés d’utiliser les fichiers Microsoft Office. Ceux qui ont choisi de ne pas utiliser les produits chers de Microsoft ne peuvent pas lire et écrire les fichiers .doc de manière très fiable.

Il existe bien entendu d’autres moyens d’écrire et d’échanger des fichiers bureautiques, le plus connu étant le format OpenDocument. Mais Microsoft ne tient pas à laisser les utilisateurs d’Office échanger des fichiers que n’importe qui peut lire et éditer. Depuis Office 2007 SP2, Microsoft a enfin ajouté le support du format ODF suite à la pression de la Commission Européenne.

Des standards qui changent sans arrêt

Coller aux standards de Microsoft n’est pas une tâche facile – sauf si vous avez les moyens de mettre à jour souvent. Avez-vous déjà tenté de travailler sur le même fichier .doc à la fois avec Office 95 et Office 97 ? Vous comprendrez alors de quoi il s’agit.

Microsoft possède les formats de fichier Office : ils les modifient avec chaque version d’Office et n’ont aucune obligation de maintenir la rétro-compatibilité. Vous avez enregistré vos présentations en tant que fichiers .ppt ? Si vous cessez d’utiliser Microsoft Office l’année prochaine, vous allez devoir compter sur d’autres communautés qui devront faire l’ingénierie à rebours du format pour être en mesure d’accéder à et de modifier votre propre travail.

Des programmes que vous ne pouvez pas désinstaller

Vous ne voulez pas Windows Media Player sur votre ordinateur ? Vous n’utilisez plus Internet Explorer ? Vous ne pouvez pas désintaller ces logiciels. Ils fonctionnaient jadis comme des logiciels séparés, mais ont été liés profondément à Windows – ils sont donc livrés avec chaque PC et personne ne peut s’en débarrasser.

Pratiques de monopole

Microsoft garde un contrôle serré sur les fabricants (OEM) qui pré-installent Windows sur leurs ordinateurs.
Cela signifie qu’aucun programme en compétition avec les produits Microsoft, que ce soit un lecteur multimédia, un navigateur web, une suite bureautique, un client de messagerie instantanée ou autre, ne sera préinstallé sur la plupart des ordinateurs que vous pourrez acheter.

Proposer un grand éventail de logiciels et de services comme le fait Microsoft est une bonne chose ; cependant, les concevoir et combiner pour empêcher les utilisateurs de travailler avec les pairs non-Microsoft est contraire à l’éthique. Techniquement, il n’est pas difficile d’adopter des formats plus ouverts. Mais cela signifie que vos clients seront libres de choisir ce qu’ils feront de leur travail – Microsoft n’en est pas encore là.

 


SOURCE @ http://getgnulinux.org/windows/what_about_choice/

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :