Linux From Scratch 8.0 : Votre distro, vos règles !

Je viens de « tomber » (via mon framanews) sur un article très intéressant (que je vais prendre le temps d’étudier également) :

Comme chaque début d’année, c’est la période pour une nouvelle version de Linux From Scratch.

Linux From Scratch, ou LFS pour les intimes, est un livre décrivant pas à pas la construction à la main d’une distribution GNU/Linux, l’occasion idéale pour en apprendre plus sur GNU/Linux et créer la vôtre ! Tout cela 100 % traduit en français.
logo-LFS

Quoi de neuf dans cette version ?

Cette version marque une transition majeure, parce qu’elle inclut notamment :

  • un travail important au niveau des scripts d’initialisation ;
  • la construction de GNU Gold, le nouvel éditeur de liens pour les bibliothèques dynamiques ;
  • un recentrage sur l’architecture 64 bits (x86_64), avec l’abandon du lien symbolique entre /lib64 et /lib ; le répertoire /lib64 est d’ailleurs totalement supprimé.

Tout cela intervient en plus de l’habituelle mise à jour des différents paquets.

L’équipe francophone n’a pas non plus chômé avec une grosse relecture pour votre plus grand confort. Celle‐ci a par ailleurs profité de la migration de tout le projet de traduction vers une interface Web, Pootle.

Est‐ce difficile ?

Bien que cela nécessite de bonnes connaissances de base à propos de GNU/Linux, le livre décrit avec précision chaque étape de la construction du système afin de rendre la construction abordable par le plus grand nombre.

J’espère donc que je fais partie de ce « plus grand nombre » … l’avenir nous le dira !

Honnêtement, je n’ai pas trop de temps en ce moment, et il n’est pas impossible que je ne m’y mette vraiment que cet été … N’oubliez pas que tout ceci ne reste qu’un loisir !


SOURCE & suite @ https://linuxfr.org/news/linux-from-scratch-8-0-votre-distro-vos-regles

Yourdistrofromscratch

Ce soir, j’ai découvert un petit article très intéressant @ linuxfr.org : Yourdistrofromscratch

Yourdistrofromscratch est un ensemble de scripts bash, de fichiers de configuration, et de modifications, qui permettent de construire une distribution Linux personnalisée. Cette construction se fait de façon automatisée, depuis une liste de fichiers sources.

Il n’y a pas de lien direct avec Linux From Scratch, même si des modifications et options de compilations peuvent être utilisés depuis leurs dépôts.

Yourdistrofromscratch
Yourdistrofromscratch

Pour résumer, Linux From Scratch sert à comprendre comment se construit une distribution Linux, en suivant le manuel, pas à pas. Il y a eu ALFS qui visait à automatiser la compilation, mais ce projet ne semble plus maintenu. Tandis que Your Distro From Scratch permet de générer une distribution personnalisée, en modifiant quelques fichiers « de base »

Avec un simple make clean, on est sûr de repartir sur une base « saine » (ça prend du temps de compilation, mais on gagne du temps en debug)

 

Ça me donne quelques idées : je vais donc également étudier cette piste dès que possible.

(Désolé pour  ce « petit retard », j’étais occupé avec la mise en ligne de gafam.fr)

Sweetux’Distro & Ecotux sur git.framasoft.org ?

Dernièrement, il m’a été proposé d’ouvrir un git pour ces distributions … c’est une éventualité que je vais étudier de prêt.

Ces nouvelles distributions seront peut-être basées sur la version 4.4 (ou suivante ?) de sparkylinux & il n’est pas impossible que je me serve des tutoriels & explications dernièrement mis en ligne @ https://git.framasoft.org/DFLinux/DFiso/blob/master/doc/HOWTO-build-DFLinux.md   &   https://git.framasoft.org/DFLinux/DFiso

Je me laisse le temps de l’étude de faisabilité technique (en fonction de mes compétences) & de la réflexion pour prendre ma décision finale.

Dans tous les cas, je publierais ici petit à petit le mode opératoire initialement prévu … et je ferais des annonces régulières lors de la construction, quelque-soit la solution retenue.

Rassurez-vous, je n’abandonne pas le projet…

Plantage de la machine dédiée

J’ai le regret de vous annoncer le plantage de mon vieux coucou (& mort de son disque dur) sur lequel j’étais en train de construire cette distribution GNU/Linux … je vais devoir tout recommencer dès que possible : désolé du retard occasionné (je n’ai pas pu récupérer de sauvegarde… dire que j’étais en train de finaliser mes marques pages & que l’étape suivante était la création de la première ISO « de base » !)

Il est sans doute important de préciser ici qu’il ne s’agit pour le moment que d’un distribution « personnelle », qui n’est pas destinée aux débutants … comme l’est HandyLinux, qui arrive à une étape importante de son développement : son intégration/fusion avec Debian Facile.

Pour plus d’informations à ce sujet, je vous invite à prendre connaissance (entre autre) de ces quelques billets (j’en rédigerais un également prochainement @infolibre, bien évidemment) :

Eh oui, ces deux « entités » ont tout dernièrement décidées de fusionner leurs forces vives … il en résultera malheureusement la “fin” de l’handylinux que nous connaissons aujourd’hui, mais ce n’est que pour mieux “rebondir” & apporter encore plus aux débutants / utilisateurs de la future distribution (dont il reste à trouver le nom : j’aime bien FaciLinux & DebiAndy …)

Personnalisation de Mozilla Firefox (#5.2)

Dans cette étape, viens la personnalisation des modules, extensions, plugins & autres…

Vous trouverez ici les différents modules proposés par Mozilla … auxquels vous pouvez également accéder via about:addons dans la barre d’adresse de firefox.

Vous trouverez ci-après la petite présélection retenue :

Adblock Plus / Ghostery / Privacy Badger / Searchonymous / Qwant /

& si vous le désirez, « pour aller plus loin », il y a d’autres modules intéressants que je vous recommande @

N’oubliez pas que plus il y a de modules installés, plus ça risque de ralentir votre navigateur …

… personnellement j’utilise également (entre autre) :

Shaarli / Wallabag / Bamboo Feed Reader / Screengrab / & quelques autres …

(Nota : entre-nous, il est très pénible de naviguer sur internet avec une machine qui n’a que 512 Mo de RAM !)

Personnalisation de Mozilla Firefox (#5.1)

Dans cette étape, viens la personnalisation des marques-pages.

Les 2 principaux menus que je vais ajouter sont les suivants :

Vous trouverez ici le fichier .json incluant tous ces marques-pages. Tout ceci n’est qu’une petite présélection personnelle … il en existe bien d’autres (moteurs de recherches & associations promouvant la « culture libre« )…

Vous êtes bien sûr libre d’utiliser le moteur de recherche de votre choix & de soutenir les associations de votre choix (merci pour elles) !

Personnalisation de Mozilla Firefox (#5.0)

Dans cette étape (qui va durer un moment, le temps de peaufiner le résultat final), nous allons donc personnaliser le navigateur internet de la Fondation Mozilla, j’ai nommé le très connu Firefox (et oui, il a fait son grand retours dernièrement sous Debian !)

Dans un premier temps, nous allons le franciser en installant à l’aide du gestionnaire de paquets Synaptic le pack de langue firefox-esr-l10n-fr (ainsi que quelques autres paquets complémentaires comme firefox-esr-dbg & firefox-esr-dev) .

J’ai profité également de l’occasion & « à toutes fins utiles » pour installer emacs & vim , les 2 éditeurs de textes les plus anciens & connus des développeurs (ainsi que quelques autres paquets complémentaires pour ces 2 applications).

Dans un second temps, viendra la personnalisation des marques-pages (#5.1) ;

Dans un troisième temps, viendra la personnalisation des modules, extensions, plugins & autres (#5.2)…

 

Installation des premiers outils « fondamentaux » (#4)

Dans l’étape précédente, nous avons vu comment installer des applications en ligne de commande …

Dans cette nouvelle étape, nous installerons des outils qui ne sont pas disponibles dans les dépots : de ce fait, il faudra les télécharger sur leurs sites respectifs, puis les installer avec gdebi.

Forcément, au premier lancement de firefox, celui-ci demande de créer un compte, explique la navigation privée & propose sa page de recherche dans 3 onglets (que je marque au passage… ils seront utiles lors de la prochaine étape).

Gardez bien à l’esprit que tout ce que vous faites dans ce navigateur & tous les éventuels mots de passes enregistrés seront conservés si vous ne purgez pas vos historiques & co avant de créer l’image iso de la distribution… il en est de même de tous les fichiers que vous laisserez dans le répertoire utilisateur.

L’indispensable pour commencer est de télécharger les outils Refracta @ http://sourceforge.net/projects/refracta/files/tools/ , à savoir les dernières versions de :

refractasnapshot-base_9.2.2_all.deb

refractasnapshot-gui_9.2.2_all.deb

refractainstaller-base_9.1.7_all.deb

refractainstaller-gui_9.1.7_all.deb

Il suffit ensuite de les installer (base d’abord, puis gui ensuite pour chacune des deux applications).

Autre outil capital pour la suite : télécharger un utilitaire de création de clé bootable à partir d’une image iso.

Je pense en particulier à unetbootin téléchargeable @ http://unetbootin.github.io/linux_download.html

Celui-ci est disponible sous la forme d’un fichier *.bin qu’il faut rendre exécutable, puis exécuter (le moment venu) en utilisant les commandes suivantes :

chmod +x ./unetbootin-linux

sudo ./unetbootin-linux

Si une dépendance est manquante, installer par exemple mtools.

Vous avez maintenant tous les « ingrédients » utiles & nécessaires pour la suite des opérations.

Dans l’étape suivante, firefox sera « personnalisé » (marques pages & extensions… )

Premier lancement et premières « personnalisations » (#3)

Au premier démarrage de la machine fraîchement installée, les deux  première des choses à faire sont :

  • la configuration d’enlightenment : choisir la langue & le profil, ainsi que les proportions & le focus, puis désactiver les effets composites pour une plus grande légèreté & activer une barre des tâches ;
  • effectuer une mise à jour du système.

Ouvrons maintenant « terminology » (le terminal) pour lancer les commandes suivantes :

sudo apt-get update

sudo apt-get upgrade

Ensuite, nous pourrons installer quelques utilitaires bien pratique.

sudo apt-get install htop

(il s’agit d’un petit utilitaire permettant d’évaluer l’utilisation des ressources système).

sudo apt-get install geany

(il s’agit d’un petit éditeur à coloration syntaxique polyvalent & léger).

sudo apt-get install xarchiver

(il s’agit d’un gestionnaire d’archive… qui était en fait déjà installé.)

sudo apt-get install hardinfo gparted synaptic

(il s’agit de trois outils système très utiles… j’aurais pu rajouter également gdebi, mais il est également déjà installé : eh oui, on peut installer plusieurs applications en une seule ligne de commande !)

Voilà déjà de quoi commencer sereinement … les autres « outils » de personnalisation seront installés un peu plus tard.

Pour info, voici ce que donne le résultat de la commande htop avec juste le terminal d’ouvert :

CPU 5%

Mem 156/427 MB

Swap 8/953 MB

Ce système est donc très légers … & devrait convenir à la majorité des utilisateurs … en particulier à ceux ayant des machines peu puissantes.

Ha oui, j’oubliais, pour ceux qui ont une machine ayant plusieurs cœurs, il est utile & nécessaire d’activer le noyau multicœur avec cette commande (si vous êtes en 32 bits):

sudo apt-get install linux-image-686-pae

L’installation d’XFCE & la personnalisation plus poussée viendra lors de l’étape #9 … mais les outils permettant de transformer cette installation en image iso seront installés lors de la prochaine étape  🙂

Finalement, la numérotation des étapes ne devrait pas changer …